Jean-Pierre Jabouille

Le grand blond avec un turbo

Ils ne se ressembleraient pas. Le grand Jabouille était sérieux, féru de technique. Le petit Laffite extraverti, attiré par tous les plaisirs. Pourtant, ils s'étaient rencontrés à l'adolescence, pour ne plus jamais se quitter. Lorsque Jabouille devint champion d France de F3, son mécanicien s'appelait Laffite. ensuite, chacun choisit la voie qui lui ressemblait: la grande maison Renault pour Jabouille, le temps des copains chez Ligier pour Laffite. Le nom de Jabouille restera ainsi éternellement associé à la révolution technique qui allait changer la F1: les moteurs turbo.

Hors Jean-Pierre et quelques ingénieurs de Renault, nul n'y croyait. Les Anglais, qui ont l'humour perfide, avaient trouvé un joli surnom à la Renault à moteur turbo: Yellow Tea Pot. Théière jaune. Elle était jaune et son moteur fumait, signe qu'il allait bientôt exploser: vingt trois abandons en vingt-quatre course, de Silverstone 1977 au départ de Dijon 1979... Une heure et demi plus tard, Jabouille remportait son premier Grand Prix, ouvrant l'ère des turbos.

Il n'allait guère en profiter. Une autre victoire, à Zeltweg en 1980. Puis Renault préfère miser sur le jeune Prost. Jabouille rejoint alors Laffite chez Ligier. A peine trois courses ensemble, et Jean-Pierre se brise les jambes à Montréal 1981. Fin de sa carrière en F1. Laffite connaîtra exactement le même sort en 1986. Aujourd'hui, ils boitent un peu, quand le temps est humide. Mais sont toujours inséparables, l'un parlant de technique, l'autre des plaisirs de la vie.

Biographie et Palmarès:

Français, né le 1er octobre 1942 - 49 Grands Prix de 1975 à 1981 - 2 victoires - 6 pole positions - 21 points marqués

Source : "Pilotes légendaire de la Formule 1 - édition Tana - textes Xavier Chimits - 2006

"

2016-2020 - Webmaster: Nicolas Van Schooten - All Rights Reserved