Jacques Laffite

Une certaine idée de la France

Il a débuté dans la carrière. Si son copain Jabouille ne l'avait pas pris sous son aile, jamais Jacques Laffite n'aurait franchi les porte d'un circuit. D'abord mécanicien de Jabouille, ce fils d'architecte tente sa chance au Volant Shell. Battu en finale, il hérite quand même d'une F3. Reste à la faire rouler... Gouaille de titi parisien, physique d'éternel adolescent, Laffite a le don de susciter la sympathie. Il trouve trois sous et profite du mouvement ascendant qui traverse alors le sport automobile français. La suite est plus classique: champion de France F3, champion d'Europe F2, puis la F1 à 30 ans, il était temps...

En 1976, l'écurie Ligier se lance en Grand Prix. Il n'y a qu'un volant, mais deux prétendants, Beltoise et Laffite. le cadet écarte l'aîné lors d'un cruel face-à-face sur le circuit Paul Ricard. Désormais, et pour toujours, il sera associé à l'aventure des Bleus en F1, avec ses hauts et ses bas.

Deux saisons chez Williams, et Jacques revient au bercail. Il n'a pas le tempérament des mercenaires de la F1 qui sautent d'un baquet à l'autre. Sur cent soixante-seize Grands Prix, il n'a connu que deux écuries: quarante-cinq auprès de Frank Williams, le reste chez Ligier. En F1, la fidélité est souvent une faiblesse. Mais Jacques aimait profondément Guy. Il aimait aussi la pêche, le golf, les bons vins. Bien sûr, il aurait pu gagner davantage, Grands Prix comme d'argent. Pour quoi faire? Il est aujourd'hui un homme heureux. et sa popularité est immense auprès des téléspectateurs qui écoutent ses commentaires sur TF1.

Biographie et Palmarès:

Français, né le 21 novembre 1943 - 176 Grands Prix de 1974 à 1986 - 6 victoires - 7 pole positions - 7 records du tour - 228 points marqués

Source : "Pilotes légendaire de la Formule 1 - édition Tana - textes Xavier Chimits - 2006

"

2016-2020 - Webmaster: Nicolas Van Schooten - All Rights Reserved