Didier Pironi

Un poids sur la conscience

Il aurait eu 68 ans ce 26 mars 2020

Pourquoi tournait-il si vite, ce 7 août 1982, sur le circuit d'Hockenheim? C'était inutile. Il pleuvait. le temps qu'il avait signé la veille, sue le sec, garantissait à Didier Pironi la pole position du GP d'Allemagne. Son avance au championnat était telle qu'il avait presque le titre en poche. Avec les années, il avait appris à domestiquer sa fougue. Son approche de la compétition était désormais réfléchie, méthodique. Mais Didier avait été meurtri par les critiques qui s'étaient abattues sur lui après la mort de Gilles Villeneuve. Alors, voulait-il faire ce que Gilles aurait fait en de pareilles circonstances?

Les deux hommes s'étaient quittés sur une note amère. A Imola, puisqu'ils étaient largement en tête, le stand Ferrari les avait enjoints de baisser de rythme. Dès lors, pour Gilles, la course était finie, les positions figées. Mais Pironi l'avait surpris au freinage dans le dernier tour. Gilles considérait que son équipier lui avait volé la victoire. Il n'avait toujours pas pardonné l'offense lorsqu'il s'est tué, au Grand Prix suivant.

Dans la ligne droite d'Hockenheim, Pironi ne voit pas le Renault de Prost, qui revient aux stands à allure réduite. Il la percute par l'arrière. La Ferrari s'envolme haut, et retombe sur le nez. Jambes brisées, chevilles broyées, jamais plus Didier Pironi ne remontera dans une F1.

Il s'est tué cinq ans plus tard, au large de l'île de Wight, dans une course de off-shores. Son épouse attendait des jumeaux. Elle les a baptisé Gilles et Didier.

Palmarès et biographie:

Né en france, le 26 mars 1952 et mort en mer le 23 août 1987, il a disputé 70 Grands Prix de 1978 à 1982 - 3 victoires - 4 pole positions - 6 records du tour - 101 points marqués.

Source : "Pilotes légendaire de la Formule 1 - édition Tana - textes Xavier Chimits - 2006"

2016-2020 - Webmaster: Nicolas Van Schooten - All Rights Reserved